BNP Performance
EN

ACTUALITÉS

Filtre par catégories

— Nouvelles philanthropiques —

Faits saillants - budget provincial 2017

La philanthropie, levier de développement socioéconomique du Québec

29 mars 2017 – Six secteurs d'activités philanthropiques sont touchés par le budget provincial déposé cette semaine par le ministre Leitão. Nous avons voulu vous simplifier la consultation de celui-ci en assemblant une synthèse des principaux faits saillants pertinents pour les gestionnaires et professionnels du milieu philanthropique.

Ce communiqué est principalement constitué d’extraits tirés directement des présentations en ligne disponibles au www.budget.finances.gouv.qc.ca. Il est diffusé à titre informatif et ne constitue pas une prise de position de la part de BNP Performance Philanthropique. Bonne lecture.

 

Faits saillants

  • 4,2% d’augmentation du budget du secteur de la santé
  • 4% d’augmentation du budget du secteur de l’éducation
  • Élimination de la taxe santé
  • Baisse d’impôt de 55$ par individu

Dans ce communiqué

Les impacts du nouveau budget sur les secteurs suivants:

  1. Éducation
  2. Santé
  3. Jeunesse
  4. Itinérance
  5. Culture
  6. Tourisme

1. ÉDUCATION

 

Le Plan économique du Québec de mars 2017 est l’occasion pour le gouvernement de poursuivre le renforcement du financement dans la jeunesse par des investissements additionnels de:

  • 3,4 milliards de dollars sur cinq ans pour améliorer la réussite éducative au moyen d’un meilleur accompagnement des enfants, des élèves et des étudiants;
  • 1,1 milliard de dollars sur trois ans en infrastructures pour favoriser un environnement sain, inspirant et connecté, qui donne le goût de réussir.

3 438 M$ additionnels pour offrir un meilleur accompagnement aux enfants, aux élèves et aux étudiants

 

Le Plan économique du Québec prévoit des investissements additionnels de:

  • 130 millions de dollars pour encourager la réussite éducative dès la petite enfance;
  • 1,8 milliard de dollars pour améliorer l’accompagnement des élèves tout au long de leur parcours scolaire;
  • 1,1 milliard de dollars pour l’enseignement supérieur afin d’améliorer la qualité de la formation et de relever le taux de diplomation aux études supérieures;
  • 363 millions de dollars pour mieux soutenir financièrement les étudiants. 

Ces investissements additionnels portent les dépenses du ministère de la Famille à 2,5 milliards de dollars et celles du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur à 17,9 milliards de dollars en 2017-2018.

 

1 130 M$ additionnels en infrastructures pour favoriser un environnement sain, inspirant et connecté

L’environnement physique des élèves et des étudiants doit être sécuritaire et stimulant pour leur donner le goût de réussir. Ainsi, le Plan pour la réussite: dès la petite enfance et tout au long de la vie prévoit des investissements de 1,1 milliard de dollars dans les infrastructures éducatives. Ce financement additionnel porte le niveau d’investissements en infrastructures à 2 milliards de dollars en 2017-2018 et à 2,3 milliards de dollars en 2018-2019.

 

Les nouvelles initiatives prévues au plan ont pour objectifs de:

  • Procurer aux jeunes une école innovante, saine et sécuritaire;
  • bonifier les infrastructures technologiques à l’ère du numérique.  

2. SANTÉ

 

Près de 3 milliards de dollars de plus sur 2 ans pour la santé.

 

Un financement accru et stable

  • Pour réduire les délais d’attente dans les hôpitaux;
  • pour faciliter l’accès aux chirurgies et aux tests diagnostiques;
  • pour former plus d’infirmières praticiennes spécialisées;
  • pour ajouter du personnel soignant dans les CHSLD et pour les soins à domicile;
  • pour soutenir les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme.

Miser sur la prévention en santé

  • De saines habitudes de vie à l’école et à la maison;
  • une stratégie de prévention du suicide;
  • des petits-déjeuners seront servis dans les CPE et des collations de fruits et légumes seront offertes aux jeunes de milieux scolaires défavorisés.

 

3. JEUNESSE

 

Le gouvernement poursuit ses efforts et va encore plus loin en annonçant des mesures qui représentent un investissement additionnel sur six ans:

  • Plus de 1,6 milliard de dollars pour l’éducation des jeunes;
  • près de 34 millions de dollars pour soutenir l’emploi, l’attraction des jeunes, l’entrepreneuriat et la relève;
  • plus de 30 millions de dollars pour la santé et l’implication citoyenne des jeunes; 
  • 1,8 million de dollars pour développer une expertise sur la question de la jeunesse.

Globalement, c’est un investissement additionnel de près de 1,7 milliard de dollars sur six ans qui sera consacré au développement de la jeunesse québécoise.

 

Près de 290 M$ serviront à:

  • Soutenir l’intégration des personnes immigrantes au marché du travail;
  • appuyer la formation continue et le développement des compétences par un meilleur accès;
  • appuyer les entreprises dans la gestion de leur main-d’œuvre. 

4. ITINÉRANCE

 

En matière de logement social, le budget annonce une programmation de 3 000 unités de logements qui seront construits en partie dans le cadre du programme AccèsLogis. Cette annonce répond aux demandes des organismes pour des logements sociaux.

 

5. CULTURE

 

Source : La Presse - 28 mars 2017 - Hugo Pilon-Larose

«Les bouleversements numériques frappent de plein fouet les secteurs culturels. Dans son budget 2017-2018, déposé à l'Assemblée nationale, le gouvernement du Québec annonce 113 millions d'investissements en culture, partagés entre la presse d'information écrite, l'industrie du cinéma, de la télévision, de la musique et les musées.

  • La presse d'information écrite reçoit 36 millions sur une période de cinq ans, dont 24 millions sont destinés «à la transformation numérique» des entreprises et 12 millions aux «aux charges qu'elles doivent soutenir en matière de collecte sélective».
  • Les crédits d'impôt pour la production cinématographique et télévisuelle sont bonifiés. Selon le gouvernement, ces mesures «représenteront un allègement fiscal de près de 20 millions au cours des cinq prochaines années».
  • Le Fonds Capital Culture Québec, un fond dont le capital est «pourvu à 60% par le gouvernement du Québec et à 40% par le Fonds de solidarité FTQ», qui sert à aider les entreprises qui exportent des œuvres culturelles, est prolongé. «La période d'investissement du Fonds (...) doit se terminer en novembre 2017. Le gouvernement prolongera cette période jusqu'au 31 décembre 2021».
  • Un soutien financier de 5 millions sur deux ans est octroyé aux entreprises du secteur de la musique afin qu'elles s'adaptent aux nouvelles réalités numériques.
  • Les musées québécois voient le programme d'aide au fonctionnement bonifié de 8,5 millions en 2016-2017.»

 

6. TOURISME

 

Projets d’investissement totalisant plus de 300 M$ sur cinq ans avec une création de près de 3 500 emplois d’ici 2020.

 

12 M$ pour les initiatives régionales

 

40 M$ pour:

  • Le tourisme hivernalSoutenir les initiatives qui mettront en valeur le potentiel festif et événementiel hivernal, pour animer notre destination. Enrichir l’expérience au sein des stations de ski. Saisons de ski prolongées grâce à des systèmes d’enneigement artificiel moderne.
  • Le tourisme événementielRenouveler les infrastructures, diversifier l’offre mettant en valeur le tourisme gourmand et renforcer l’offre valorisant l’agrotourisme et l’expérience autochtone.
  • Le tourisme nature et aventure – Consolider l’offre touristique de villégiature quatre saisons en milieu naturel par un large éventail d’activités. Renforcer l’offre multiactivités des entreprises à l’intérieur ou à proximité des parcs nationaux. Consolider et diversifier l’offre d’activités des produits chasse et pêche et d’adrénaline.

9 M$ pour le tourisme nordique – Soutenir les initiatives qui mettront en valeur les produits distinctifs autochtones, culturels et d’aventure. Bonifier et consolider la qualité de l’offre d’hébergement touristique. Diversifier l’offre d’activités des pourvoiries pour qu’elles puissent bénéficier d’une période d’exploitation prolongée et attirer de nouvelles clientèles.

 

9 M$ pour le tourisme maritime – Consolider la croissance des croisières internationales grâce à une offre d’excursions constamment renouvelée. Tirer davantage profit du potentiel des croisières fluviales et maritimes en bonifiant l’offre de services d’accueil et d’attraits. Enrichir l’expérience des visiteurs lors de l’observation des mammifères marins en réalisant des activités complémentaires.

 

 

 

Sources :

www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2017-2018/index.asp
- Budget 2017

www.lapresse.ca/arts/201703/28/01-5083130-budget-2017-faits-saillants-pour-la-culture.php - La Presse

Message