Dominic Blais

Consultant junior en philanthropie et communications

La communication calculée, un gage de succès

Dominic a œuvré auprès de la Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec pendant presque 3 ans. En tant que responsable des activités de développement, il assurait le bon déploiement des activités de rayonnement et de développement philanthropique. Il a pu intervenir sur différents projets d’envergure notamment, sur la campagne majeure de financement de plus de 2 M$ de l’organisme.

Passionné par les relations publiques, les communications et la stratégie, Dominic croit aux retombées positives de la créativité pour les organismes et développe ses compétences dans cette direction. Ainsi, il complète actuellement un Diplôme (Dip.) gestion des relations publiques et des communications de l’Université McGill. Une reconversion radicale puisque Dominic possède un Baccalauréat en finances de l’Université Laval et un certificat en finances de l’Université Tilburg aux Pays-Bas. Cette aventure académique à l’étranger a, d’ailleurs, pu se concrétiser grâce à l’obtention d’une bourse issue de l’apport d’un généreux donateur, un geste philanthropique qui marque encore Dominic.

Il souhaite que sa pratique professionnelle ait un impact concret. Chaque idée détient le potentiel d’améliorer le sort d’une personne, d’une communauté et/ou d’une cause. À cet effet, Dominic n’hésite pas à partager des perspectives nouvelles et la vision de la génération qu’il représente. À titre d’exemple, il a pu s’impliquer comme coach pour l’Université Laval afin d’accompagner les étudiants et étudiantes dans leur préparation avant les Jeux du Commerce, et ce, pendant deux ans.

Ancien pianiste de compétition, Dominic porte un vif intérêt au secteur des Arts et de la culture. Il rappelle que ce domaine est souvent mis de côté en matière de financement malgré sa place importante dans notre quotidien. Soucieux de partager son savoir, il envisage de devenir enseignant au niveau collégial ou chargé de cours au niveau universitaire.

VIVRE LA PHILANTHROPIE,
c’est réaliser qu’il est plus satisfaisant de partager plutôt qu’accumuler.

Ses 3 vœux pour un monde meilleur :

  1. Réduire la stigmatisation envers les troubles de santé mentale ;
  2. Améliorer la condition des personnes en situation d’itinérance ;
  3. Mettre fin à la discrimination et aux actes haineux envers les communautés minoritaires.

Ses expertises

  • Communications
  • Relations publiques
  • Stratégie philanthropique

Ses secteurs de prédilection

  • Éducation
  • Communautaire
  • Arts et culture