Consultation menée par BNP Performance philanthropique

Montréal, le 7 juillet 2020 – BNP Performance philanthropique, leader en accompagnement philanthropique au Québec, dévoile les résultats de son enquête qualitative Résilience 2020 menée auprès de quelques cinquante donateurs investis dans l’écosystème philanthropique québécois soit des représentants de grandes entreprises, de PME et de fondations privées. Ce projet de consultation avait pour objectif de connaître l’impact de la crise de la COVID-19 sur les contributions aux OBNL et sera renouvelé à l’automne afin de dresser un portrait évolutif de la situation.

Comment mesurez-vous l’impact de la crise de la COVID-19 sur vos contributions en partenariats, dons et commandites ?
Près de 44 % sont affectés de façon négative.

Si votre organisation a réduit ses contributions, dans quelle proportion avez-vous diminué vos contributions ?
Près de 38 % ont réduit leurs contributions de 50% et plus.

La consultation a également validé deux solutions possibles pour appuyer une sortie de crise pour le secteur caritatif :

À la lumière des résultats obtenus, BNP Performance philanthropique tire aussi les faits saillants suivants :

  • Les entreprises dont les revenus ont été affectés négativement par la crise de la COVID-19 ont réduit substantiellement leurs contributions au secteur philanthropique ;
  • Les fondations privées poursuivent et dans certains cas, augmentent leur appui financier aux OBNL2 ;
  • Cependant, le portrait n’est pas entièrement négatif puisque 29% des répondants ont maintenu leurs contributions et 16% l’ont augmenté.

Selon Christian Bolduc, président-directeur général de BNP Performance philanthropique : « Bien que la consultation que nous avons réalisée démontre indéniablement que nos donateurs réduiront leur contribution en 2020, le portrait n’est pas entièrement négatif. Le secteur philanthropique est un secteur résilient et nous avons confiance que les OBNL pourront poursuivre leurs opérations avec une nouvelle normalité. Nous pouvons espérer que les donateurs rétabliront graduellement leurs contributions avec l’amélioration des conditions économiques anticipées dans les prochains mois. Nous espérons, également, que les fondations privées canadiennes pourront compenser en partie les pertes encourues avec le secteur corporatif en augmentant leurs contributions et en lançant des initiatives créatives comme elles l’ont fait dans le passé. D’ailleurs, certaines fondations privées américaines ont lancé en juin dernier une émission d’obligations pour financer l’augmentation de leurs contributions ».


La consultation Résilience 2020 qui vient compléter l’étude « Les OBNL face à la crise de la COVID-19 »
Le 22 avril dernier, BNP Performance philanthropique dévoilait les résultats de son étude menée auprès des OBNL du Québec. Les conclusions coïncidaient explicitement avec la consultation effectuée à l’échelle canadienne par Imagine Canada et prévoyant des pertes en 2020 de 9,5 milliards de dollars pour les organismes de bienfaisance ainsi que la perte de 117 000 emplois, dont une grande majorité de femmes.

Les organismes de bienfaisance font face à une tempête comportant un triple défi1 :

  1. La chute abrupte des revenus philanthropiques et générés par la fermeture temporaire ;
  2. La suspension temporaire de leurs opérations et des services à la communauté ;
  3. Les défis de ressources humaines tant pour la gestion du personnel que pour les ressources bénévoles.

Comme les autres secteurs d’activités, la crise actuelle permet aussi de mettre en lumière la carence de certaines organisations à se doter d’un plan de contingence en cas de situation de crise.

De plus, comme la majorité des organismes ne disposent pas de fonds capitalisés en réserve, il est possible de constater comment une telle crise peut les fragiliser et les obliger à réduire complètement ou substantiellement leurs opérations, compromettant ainsi leur raison d’être.

Bien que la crise ait eu un impact majeur et indéniable sur de nombreux pans de l’économie, l’étude démontrait que cet impact n’est pas uniforme puisqu’une grande partie des fondations privées et une proportion non-négligeable d’entreprises maintiendront leur financement envers les OBNL.


À propos de BNP Performance philanthropique
La firme-conseil continue son adaptation au contexte actuel en proposant des services spécifiques, un accompagnement en formation et coaching ainsi qu’un soutien en ressources humaines. Pour en savoir plus, rendez-vous sur bnpperformance.com.

Cofondé en 1999 par Jean-Robert Nolet et Christian Bolduc, BNP Performance Philanthropique offre des services de stratégies philanthropiques et organisationnelles, de recherche et de programmes de financement. Proche collaboratrice de plusieurs organisations des milieux de la santé, de l’éducation, de la culture, de la science et du secteur religieux, l’équipe BNP compte plusieurs professionnels détenteurs du titre CFRE, la plus importante accréditation du secteur philanthropique.
www.bnpperformance.com


CONTACT MÉDIA

Marie Harou
Directrice des communications et du marketing
514 528-8566, 29
mharou@bnpperformance.com

 

  1. Source : Fondations philanthropiques Canada-Rapport de juin 2020
  2. Source : Centre for Social Innovation